Sélectionner une page

Calum von Moger. Un nom que de nombreux amateurs de musculation auront tôt ou tard appris à connaître. En effet, l’homme que l’on surnomme l’Arnold 2.0 a fait des vagues dans l’univers de la musculation. Devenu une vraie vedette dans le monde du bodybuilding, il interpelle bien des gens, non seulement par son talent, mais aussi par ses principes très particuliers. Et pour cause, Calum n’est pas ce bodybuilder typique à la recherche constante de taille et de volume. Au contraire, c’est un bodybuilder au physique classique qui nous rappelle les grands champions de la musculation d’antan, dont en particulier les deux idoles de tous les temps, Arnold Schwarzenegger et Steve Reeves.

L’homme qui peut révolutionner la musculation

Tout comme l’Autrichien Schwarzenegger, Calum commence son histoire de façon modeste, dans une petite ville de Victoria, en Australie, où il passe son enfance dans une petite ferme familiale. Après un déménagement dans une grande ville côtière, Calum et son frère aîné s’initient à l’entraînement, à l’instar des bodybuilders classiques comme Schwarzenegger, Frank Zane et Sergio Oliva. Ils s’entraînent alors dans un entrepôt rempli d’haltères de fer brut, alors que leurs amis passent leur temps allongés sur la plage en quête de filles.

Par ailleurs, Calum n’a pas que sa méthode d’entraînement pour se démarquer des bodybuilders de son époque. Son physique, ses larges épaules, sa taille mince et élancée, ainsi que sa forme étirée rappellent l’époque nous rappellent le temps où les bodybuilders se concentraient davantage sur la recherche de la forme en V (que l’on appelle d’ailleurs la fameuse ceinture d’Apollon). « Je ne m’intéresse pas au feeling des bodybuilders d’aujourd’hui. Ces formes ne me plaisent pas du tout ; je ne veux pas ressembler à cela. Ce que j’aime, ce sont les vieilles formes classiques des années 60-70 ; je me concentre sur la qualité plutôt que sur la quantité. Une esthétique en parfaite symétrie et en juste proportion », nous dit Calum.

Ces dernières années, la compétition WFF Universe a vu l’Australien remporter à la fois les titres dans la catégorie Extremebody et dans le classement général. Un exploit qui souligne la particularité du physique du bodybuilder. Vous vous demandez peut-être ce qui le rend différent de ses contemporains ? Outre son adhésion à la vieille école de l’art du bodybuilding, Calum nous apporte quelque chose de différent, contrairement à d’autres pros de la musculation. Il a la force fonctionnelle et la forme physique, des capacités qui se reflètent bien dans ses efforts athlétiques. Peu importe la discipline sportive, von Moger n’a pas seulement le physique musclé et élancé requis, mais aussi la forme de fitness fonctionnel qui ferait pâlir tout athlète.

Mis à part son influence vis-à-vis d’Arnold Schwarzenegger, le jeune homme de Victoria a un caractère tout à fait unique. Le bodybuilder étonne plus d’un par son physique classique, sa mentalité héritée du monde old school et un penchant particulier pour le training. Ce trait de caractère est rare à une époque où l’on se concentre plus sur la masse et la taille plutôt que sur les figures élancées du passé. Par ailleurs, Calum est un homme qui adhère à une croyance singulière qui lui permet de nourrir sa forte volonté, et c’est exactement ce qui fait de lui la personnalité à suivre pour les années à venir. C’est ce même genre de mentalité qui a valu à Arnold Schwarzenegger sa popularité mondiale, et on s’accorde pour dire que ce même succès est à la portée de Calum von Moger.

La jeunesse de Calum von Moger

Né en 1990, Calum commence très jeune à s’entraîner avec son grand frère. A cette époque, il soulève de lourds poids tout en rêvant qu’un jour, il deviendra aussi fort que ses héros de la vieille école, dont Steve Reeves et Schwarzenegger. Le premier gymnase que son frère lui montre à l’âge de 14 ans n’était qu’un ancien entrepôt. Cette grande salle à l’équipement rouillé était mise à disposition des deux garçons, par un propriétaire qui craignait qu’ils ne s’y introduisent discrètement la nuit pour s’entraîner. Dans sa jeunesse, Calum cherchait surtout à avoir la taille et la force de son frère, celui qui, en quelque sorte, lui inculquait la passion pour le bodybuilding.

L’évolution rapide de sa carrière

En 2010, Calum participe à sa première compétition en Australie à l’âge de 20 ans. Malgré son jeune âge, il gagne le tournoi et prend la première place dans la catégorie Junior M. Universe. Il remportera plus tard les championnats internationaux juniors NABBA. Depuis, il s’entraîne sans cesse tout en servant d’égérie pour certaines marques de produits, et en transmettant son savoir sur la musculation aux jeunes du monde entier. Cette ambition de carrière le poussera plus tard à acheter une maison en plein cœur de Los Angeles, en Californie.

Aujourd’hui, Calum von Moger est considéré par beaucoup comme la relève d’Arnold Schwarzenegger, même si ce dernier est originaire d’Autriche et que Calum vient d’Australie. Les deux hommes partagent beaucoup de points communs, allant de leur accent particulier à leur physique, en passant par leur influence old school, leur humour assez piquant… Ces similitudes ont d’ailleurs valu la popularité grandissante de Calum von Moger sur les réseaux sociaux, où il compte aujourd’hui des millions de followers.

L’explosion des réseaux sociaux

Présent sur tous les réseaux sociaux, dont Facebook (2 millions de fans), Instagram (2 millions de followers) et Youtube (600 000 abonnés), Calum se distingue sur ces plateformes par son désir de garder ses fans à la pointe des tendances. A longueur de la journée, il poste régulièrement des photos et vidéos de ses séances d’entraînement, de ses amis, de stars de fitness et même d’une partie de sa vie privée. L’une des vidéos les plus virales de von Moger est celle où il présente un cliché pris avec son héros Arnold. Une autre vidéo ayant fait aussi le buzz, avec 4 millions de vues, est celle où il filme une technique d’entraînement pour gagner de la poitrine.

Comme toutes les stars du fitness, Calum von Moger alimente un site web complet dont la partie e-boutique est régulièrement approvisionnée en e-books, compléments alimentaires et vêtements. Sa gamme de compléments « STAUNCH » inclut des produits aussi courants que les stimulants, les compléments de pré-entraînement, les protéines de lactosérum, la créatine, les acides aminés essentiels (BCAA)…

Calum Von Moger

Le régime de Calum von Moger

Le jeune Australien avoue avoir un taux de métabolisme élevé (métabolisme rapide), ce qui lui permet de manger beaucoup plus qu’une personne normale sans pour autant gagner du poids. D’ailleurs, son régime est très simple : pour gagner de la graisse, il suffit de manger plus, et pour perdre du poids, il suffit de consommer moins. De plus, il ne semble pas très strict avec son régime, ce qui lui permet de consommer beaucoup de viandes et de pommes de terre, sans qu’il risque de déséquilibrer son métabolisme de base. Le petit-déjeuner typique du jeune homme est composé d’œufs, de fruits, de lait, de crème glacée et d’un smoothie. Lors du dîner, son repas favoris se compose d’un steak, de pommes de terre et d’une salade.

Qu’en est-il des stéroïdes ?

Contrairement à la plupart des autres célébrités du fitness, von Moger admet ouvertement avoir utilisé des stéroïdes dans l’une de ses vidéos postées sur les réseaux sociaux. Selon ses dires, il n’a jamais parlé de stéroïdes pour ne pas promouvoir le recours à ces substances. D’ailleurs, pour Calum, le seul motif qui en justifie l’utilisation est de rester performant lors des compétitions. Pour nous, c’est une réponse sincère vis-à-vis de la question des stéroïdes, d’autant que l’industrie actuelle est remplie de stéroïdes qui ne se valent pas tous. Mais à quoi ressemble un cycle de stéroïdes pour Calum ? Le traitement suivant s’étend sur 16 semaines pour préparer le jeune homme aux compétitions :

  • 1000 mg par semaine d’énanthate de testostérone,
  • 500 mg par semaine d’énanthate de trenbolone,
  • 800 mg par semaine de primobolan,
  • 80 mg par jour d’anavar (oxandrolone) pour les 6 premières semaines du cycle,
  • 75 mg par jour de winstrol (stanozolol) pour les 6 premières semaines du cycle,
  • 6 UI par jour de HGH (hormone de croissance humaine ou somatropine),
  • 4 UI par jour d’insuline,
  • Et 20 mg par jour de cardarine.

Repas à base de poisson

Les conseils diète de Calum

Le régime nutritionnel de Calum est axé autour de deux mots : protéines, glucides. Cela implique cependant que vous ne comptiez pas la quantité exacte de glucides et de protéines que vous consommez. Il vous suffit juste de prendre 5 ou 6 repas par jour tout en respectant les conseils qu’il énonce ci-après :

  • Priorisez les protéines, et plus particulièrement les protéines issus de viandes animales,
  • Complétez cette ration de façon intelligente,
  • Prenez 5 ou 6 repas par jour,
  • Concoctez votre diète à partir des régimes classiques :
    • Poulet, bœuf, porc et riz ;
    • Poisson, viande hachée et riz ;
    • Œufs, yaourt et farine d’avoine ;
    • Viande et pommes de terre agrémentées de légumes ;
    • Shakes protéinés.