Le squat, essentiel à une bonne préparation physique 
exercice squat

Depuis des décennies déjà, le squat est l’un des exercices phares de tous les entraînements sportifs. Que ce soit dans les routines visant la perte de poids, la musculation ou dans les programmes d’entraînement des sportifs professionnels, il est devenu pratiquement incontournable. Si cet exercice est autant adulé, ce n’est pas simplement parce qu’il permet de développer les muscles fessiers et ceux des cuisses. C’est aussi parce que sa pratique permet une préparation physique de qualité, chez les sportifs de haut niveau, mais pas que ! Faire du squat peut aussi se révéler d’une grande utilité pour vaquer aux occupations quotidiennes qui impliquent parfois des efforts physiques non négligeables. Quels sont les avantages méconnus du squat ? En quoi est-il essentiel pour une bonne préparation physique ? Focus !

En quoi consiste le squat ?

Avant d’être un exercice d’entraînement intensif, le squat est d’abord un mouvement exercé assez fréquemment au quotidien. C’est en effet la même gestuelle qui permet de s’asseoir sur une chaise, de s’accroupir ou encore de récupérer un objet au sol, par exemple. 

Le principe est pratiquement le même : prendre appui sur ses deux jambes posées fermement au sol et fléchir les genoux pour pousser le bassin vers l’arrière. Selon l’amplitude de la flexion, il s’agira d’un squat complet ou d’un demi-squat. Il peut également se pratiquer avec l’apport d’une charge supplémentaire pour augmenter le niveau de difficulté.  

Un exercice axé sur les muscles des membres inférieurs ?

Le squat, comme exercice de flexion, permet prioritairement de renforcer le bas du corps. Sa pratique a pour principal effet de gainer et de développer les muscles des membres pelviens. En effet, à chaque abaissement, plusieurs groupes musculaires majeurs comme les quadriceps, les grands glutéaux et les triceps suraux sont sollicités à la fois et en ressortent renforcés et plus développés. 

Parallèlement, les squats augmentent la mobilité articulaire des genoux, des chevilles, des hanches et du dos. Tout cela cumulé favorise une bonne préparation physique pour la réalisation d’activités sportives plus ou moins intenses.

Un exercice adapté à toutes les formes de préparation physique ?

Pour les athlètes professionnels comme pour les sportifs amateurs, il faut une préparation physique adaptée. Il en existe de deux sortes : la préparation physique générale et la préparation physique spécifique. La première intervient dans les entraînements quotidiens et les exercices d’échauffement avant l’activité sportive proprement dite. Il est en effet primordial de bien s’échauffer pour éviter de se léser un muscle. La deuxième, comme son nom l’indique, intervient à des moments où une forte performance physique est attendue. La préparation spécifique vise beaucoup plus à anticiper les besoins du corps pour faire face à l’effort sollicité.

Faire des squats s’adapte aux deux formes de préparation, cela sert non seulement d’exercice quotidien d’échauffement et de gainage mais cela aide également à décupler les performances physiques. Le squat augmente la résistance dans les membres inférieurs, et réduit les risques de blessure au niveau des muscles du bas du corps. Sa pratique est d’autant plus bénéfique aux athlètes comme les nageurs, les cyclistes, les footballeurs, etc. qui sollicitent justement ces parties du corps. 

Par ailleurs, faire des squats régulièrement accroît la capacité à produire de l’énergie et la résistance à la douleur. En général, il permet un dérouillage physique qui aide à mieux vaquer aux occupations quotidiennes. Cela dit, pour profiter au mieux des avantages de cet exercice, encore faudrait-il savoir bien faire du squat, surtout qu’il y a des risques de blessures en cas de mauvaise exécution du mouvement.

position squats

Comment bien faire les squats ?

Il n’est effectivement pas rare d’entendre plusieurs personnes se plaindre de douleurs ou de blessures causées par la pratique du squat. D’ailleurs, nombreux sont les coachs sportifs qui déconseillent cet exercice aux amateurs, craignant que la technique ne soit mal exécutée et n’expose à des risques de déchirures musculaires. L’efficacité de cet exercice réside dans le respect de plusieurs règles.

Pour en savoir plus, lisez comment bien faire des squats par Sagessesante.

Tout d’abord, il faut savoir que même si c’est le bas du corps qui est beaucoup plus visé, les muscles abdominaux interviennent également. Il est conseillé de rentrer le ventre tout le long de l’exercice ; vous en profiterez ainsi pour gainer votre sangle abdominale. 

Les jambes doivent être maintenues à bonne distance et les pieds posés bien à plat pour mettre le poids du corps sur les talons (et non sur les pointes des pieds) pendant la flexion des genoux. Ces derniers devront alors être tournés vers l’extérieur et non vers l’intérieur. 

Par ailleurs, il faut essayer de garder le dos bien droit pour éviter des lésions vertébrales, et il faut éviter au maximum les charges lourdes tant que vous ne maîtrisez pas totalement la technique. Et si vous travaillez avec une cage a squat, n’oubliez pas d’utiliser les supports de sécurité. Toutes ces précautions vous éviteront de vous faire mal, tout en vous assurant une préparation physique optimale. 

Related Posts

Laisser un commentaire

Ne pas publier l'adresse mail Les champs obligatoires sont marqués *