Roi
Roi

Pour beaucoup, Magnus Carlsen est le meilleur joueur d’échecs de tous les temps. Difficile à contester tant le prodige norvégien brille par un jeu qui n’a quasiment aucune faiblesse. En tout cas, s’il en a, aucun de ses adversaires n’a réussi à les démasquer à ce jour. Le Palais des Echecs vous présente 5 choses à savoir sur Magnus Carlsen.

#1 Le « Mozart des échecs »

Carlsen est né « Sven Magnus Øen Carlsen », en 1990, en Norvège. Il a appris à jouer aux échecs avec son père à l’âge de cinq ans et a remporté son premier tournoi en 2004 aux Pays-Bas. Lors de ce premier tournoi, l’habileté de Carlsen à jouer est remarquée par ses pairs, notamment avec une partie qu’il a gagnée avec un échec et mat de 29 coups, lui valant le surnom de « Mozart des échecs ». Particulièrement exigeant envers lui-même, Manus Carlsen a pleuré ses rares défaites, même dans des tournois amicaux !

#2 Carlsen est devenu grand maître à 13 ans

Enfant, Carlsen a rapidement gravi les échelons du monde des échecs et, dès son adolescence, il a obtenu le statut de grand maître. Le titre de grand maître est accordé par l’organisation mondiale des échecs, la FIDE, et c’est la plus haute qualification qu’un joueur d’échecs puisse atteindre, similaire au statut de ceinture noire en karaté. En 2010, la FIDE a annoncé que Carlsen était le meilleur joueur du monde à 19 ans, ce qui fait de lui le plus jeune joueur de l’Histoire à avoir obtenu ce titre.

#3 « Cherchez des modèles plutôt que des coups »

Lors d’une interview avec le Guardian, Carlsen a fourni une liste de conseils précieux pour les joueurs d’échecs :

  • Ne vous asseyez pas à plein temps : « Chaque fois que c’est le coup de votre adversaire, tant que vous ne quittez pas la salle de jeu, vous pouvez en gros faire ce que vous voulez. Profitez-en pour vous dégourdir les jambes et marcher un peu. Je ne pouvais pas supporter de rester assis pendant sept heures ».
  • Ne réfléchissez pas trop à un seul mouvement : « Si je pense à un mouvement pendant plus de 20 minutes, c’est généralement du gâchis. Parfois, vous pouvez trouver une solution incroyable, mais la plupart du temps, vous finissez par faire une boucle : vous envisagez un coup, vous le rejetez, puis vous êtes désespéré, vous revenez au coup, vous ne vous souvenez pas pourquoi vous l’avez rejeté, vous devez faire un coup pour le faire, puis votre adversaire répond et vous vous souvenez pourquoi vous l’avez rejeté. La plus longue attente que j’ai jamais faite entre deux coups a été d’une heure et cinq minutes, et le coup était horrible ».
  • Cherchez des modèles plutôt que des mouvements uniques : « Les bons joueurs utilisent beaucoup plus leur mémoire à long terme que les joueurs inexpérimentés, qui utilisent leur mémoire à court terme. Les bons joueurs essaient de se rappeler des schémas plutôt que des coups ».
  • Assurez-vous de savoir comment conclure la partie en cours : « Une fois que vous avez surclassé votre adversaire et que vous avez saisi pratiquement toutes ses pièces, vous devez encore trouver un moyen de faire échec et mat, sinon la probabilité que la partie se termine par une impasse est assez élevée. C’est frustrant de ne pas pouvoir faire échec et mat, alors il est très utile de connaître quelques techniques de base, comme l’échec et mat avec une dame et une tour ».
Joueur d'échec

#4 Carlsen est connu pour son style de jeu positionnel

En ce qui concerne sa stratégie de jeu aux échecs, Carlsen est connu pour son style de jeu positionnel dans lequel il cherche à contrôler l’ensemble de l’échiquier, au lieu d’essayer d’attaquer individuellement les pièces de son adversaire. Cela dit, il est le premier à vous dire qu’il ne pense pas être un prodige intouchable. Il a même un jour affirmé que la première ligne de son autobiographie serait sans aucun doute : « Je ne suis pas un génie ».

Lorsqu’on lui a demandé comment il avait réussi à surclasser ses pairs à un si jeun âge, Carlsen a simplement répondu : « Ils avaient peut-être un entraînement aux échecs une fois par semaine, puis un tournoi le week-end, comme un passe-temps normal. Mais c’était quelque chose que je voulais faire tous les jours, alors il était naturel que je les surpasse. Comment j’ai réussi à franchir les étapes suivantes plutôt que d’autres, je ne peux pas vous le dire ».

#5 Une application d’échecs pour les joueurs de différents niveaux a été nommée d’après Carlsen

« PlayMagnus » est une application d’échecs en ligne qui permet de jouer à différents niveaux d’échecs contre une version « informatisée » de Carlsen à différents âges (Carlsen à 5 ans, à 11 ans, etc.). L’application permet aux utilisateurs de gagner la possibilité de jouer contre le vrai Carlsen à la fin du jeu !

Related Posts

Laisser un commentaire

Ne pas publier l'adresse mail Les champs obligatoires sont marqués *

Change Pricing Plan

We recommend you check the details of Pricing Plans before changing. Cliquez-ici



180joursPour une salle0 regular & 0 featured listings