Arnold Schwarzenegger en 1974
Arnold Schwarzenegger en 1974

Mr Olympia est le titre attribué au vainqueur du concours de culturisme masculin qui se tient lors du week-end Olympia Fitness & Performance. C’est un concours international de culturisme organisé chaque année par la Fédération internationale du bodybuilding et du fitness (IFBB). Joe Weider a créé le concours pour permettre aux gagnants de Mr Universe de continuer à concourir et de gagner de l’argent. Le premier Mr Olympia a eu lieu le 18 septembre 1965 à la Brooklyn Academy of Music de New York. Le nombre record de victoires est de huit et il est détenu par Lee Haney (1984-1991) et Ronnie Coleman (1998-2005). Le film Pumping Iron (1977) mettant en scène la préparation d’un athlète pour ce concours a permis de lancer les carrières d’Arnold Schwarzenegger et de Lou Ferrigno au cinéma. Il y a aussi un prix féminin dénommé Ms. Olympia.

Quelle est l’histoire de la compétition culturiste Mr Olympia ?

En 1963, Joe Weider examina les titres de culturisme disponibles et estima qu’aucun d’entre eux ne correspondait tout à fait à la vision qu’il partageait quant à l’orientation de ce sport. Il réalisa instinctivement que la génération actuelle de bodybuilders menait ce sport à des hauteurs inconnues et qu’il leur fallait un concours à la hauteur de leurs talents. Joe a proposé le concours ultime, le Mr Olympia, qui s’est matérialisé en 1965. Inutile de dire que le bodybuilding en a été à jamais transformé.

Tout a commencé le 18 septembre 1965. Larry Scott était la superstar du bodybuilding de son époque, mais en 1963, il n’y avait plus rien à conquérir. Scott avait déjà remporté les titres Mr. America et Mr. Universe; et il lui restait peu de choses à prouver. En plus, Scott possédait déjà une panoplie de trophées et de plaques et estimait qu’il était temps de se faire un peu d’argent.

Joe Weider a reconnu la nécessité de maintenir Larry Scott dans le bodybuilding et la nécessité de forcer le sport à se développer. Il a créé le concours Mr Olympia pour que tous les grands champions soient actifs. Il voulait également leur donner la possibilité de gagner de l’argent en participant à des compétitions.

Larry Scott

Quels sont les culturistes qui ont marqué les années 1960 ?

Les éditions de 1965 et 1966 ont été remportés par Larry Scott, un culturiste célèbre de l’époque. Scott a ensuite pris sa retraite après sa victoire en 1966.

Harold Poole est titulaire de deux distinctions de Mister Olympia. La première est qu’il est le plus jeune concurrent à avoir participé au concours. En 1965, il a participé au premier Mr Olympia à l’âge de 21 ans. L’autre est qu’il était le seul homme à avoir participé aux trois compétitions initiales de Mr Olympia. Il a été finaliste dans les spectacles de 1965 et 1966.

Le Mr Olympia de 1967, remporté par Sergio Oliva, annonçait une nouvelle ère dans la compétition de bodybuilding. Avec 5 pieds 10 pouces et 240 livres, Oliva, surnommé « le mythe », affichait un niveau de masse musculaire inédit avec une forme en « V », contrairement à tout ce qui se voyait dans les compétitions précédentes.

Le haut de ses bras mesurait près de 22 pouces et sa poitrine à 55 pouces. Oliva continuera à remporter la compétition en 1968 et 1969, battant Arnold Schwarzenegger quatre fois contre trois. Cela marquait la première et unique défaite de Schwarzenegger dans une compétition Mr Olympia.

Quels sont les bodybuilders qui ont marqué la compétition dans les années 1970 ?

Schwarzenegger a battu Oliva en 1970, après avoir terminé deuxième l’année précédente. Avec 6 pieds 2 pouces et 240 livres, il est arrivé à égaler Sergio Oliva au niveau du tour de taille, de la poitrine et du dos. Cependant, les juges du concours ont estimé que la définition supplémentaire de Schwarzenegger et sa musculature étaient suffisamment substantielles pour lui attribuer le titre. Schwarzenegger a encore battu Oliva avec succès en 1972. Schwarzenegger a ensuite remporté les trois prochaines compétitions.

De 1974 à 1979, un système de double division a été utilisé, divisant les concurrents en deux catégories: « poids lourds » (plus de 200 livres) et « poids légers » (moins de 200 livres). Les vainqueurs de chaque division s’affrontaient alors pour choisir un champion au classement général.

Après avoir remporté le concours de 1975, Schwarzenegger a annoncé sa retraite du bodybuilding de compétition.

Arnold Schwarzenegger en 1974

Frank  Zane a remporté les compétitions de 1977, 1978 et 1979. Bien que son physique ne soit pas aussi massif que ceux des concurrents précédents tels que Schwarzenegger, Oliva ou Ferrigno, Zane a remporté le concours en mettant en valeur l’esthétique et la symétrie de son physique. En tant que tel, Zane était capable de vaincre des adversaires qui dépassaient sa propre masse musculaire mais manquaient de son niveau de définition musculaire. En 1977, le trophée Sandow lui a été décerné pour la première fois.

Quelles furent les figures de proue du bodybuilding dans les années 80 et 90 ?

En 1980, Schwarzenegger est sorti de sa retraite pour remporter à nouveau l’Olympia. Schwarzenegger avait fait une entrée tardive dans la compétition et ses concurrents n’étaient pas au courant de ses intentions. L’année suivante, Franco Columbu était victorieux. Chris Dickerson a remporté le concours de 1982, Samir Bannout, celui de 1983 et Lee Haney, le rendez-vous  de 1984. Ce fut le début des 8 titres consécutifs de Haney.

Haney a pris sa retraite après sa dernière victoire en 1991. Deuxième en 1991, Dorian Yates a remporté la compétition six fois de suite de 1992 à 1997. Il s’est retiré après sa dernière victoire. Dorian a eu le mérite d’avoir révolutionné le sport pendant son règne sous le nom de Mister Olympia en combinant une masse plus importante que celle observée auparavant avec ce qu’on appelait « la dureté du granit ».

Les années 90 ont reçu le surnom de « l’ère de l’hormone de croissance ». Dorian a été le premier Mr Olympia à expérimenter cette hormone. Par la suite, les compétitions de culturisme professionnel ont commencé à mettre davantage l’accent sur la masse musculaire. De nombreux traditionalistes du bodybuilding ont déclaré que la masse musculaire était désormais le facteur le plus important pour gagner, même plus que la symétrie, l’esthétique et les proportions.

Yates a pris sa retraite après sa victoire en 1997. Flex Wheeler semblait être l’héritier apparent, mais Ronnie Coleman a surpris tout le monde avec un nouveau physique amélioré, remportant 8 titres consécutifs.

En 1994, Joe Weider décida d’ajouter un concours Masters Olympia pour les bodybuilders professionnels afin qu’ils puissent continuer à concourir au plus haut niveau.

Qui furent les vainqueurs de Mr Olympia durant les années 2000 ?

Ronnie Coleman a remporté le concours Mister Olympia huit fois de suite, égalant ainsi le record établi par Lee Haney. Coleman est revenu en 2006 pour défendre son titre mais a été classé deuxième derrière Jay Cutler, qui remportait son premier titre après quatre années consécutives à la seconde place.

Cutler a de nouveau défendu son titre avec succès en 2007. Coleman s’est classé quatrième et a annoncé qu’il se retirait de la compétition. En 2008, Dexter Jackson a défait Jay Cutler et est devenu Mister Olympia. En 2009, Jay Cutler est devenu le troisième Mr Olympia de l’histoire (les autres étant Arnold Schwarzenegger et Franco Columbu) à récupérer son titre et le seul Mr Olympia de l’histoire à le récupérer après l’avoir perdu, en revenant sur scène et en battant le champion en titre.

En 2010, Cutler a remporté son 4e titre, devenant ainsi le cinquième concurrent à remporter le titre plus de 3 fois. En 2011, Phil Heath a battu Cutler, entamant ainsi une série de victoires jusqu’en 2018. De 2012 à 2014, la compétition a été dominée par la rivalité entre Kai Greene et Heath.

Kai Greene en 2009
Kai Greene à Mr Olympia

En 2016, Heath a remporté son sixième titre consécutif. Le vainqueur de Mr Olympia en 2008, Dexter Jackson, a pris la 2e place en 2015, tandis que Shawn Rhoden était finaliste en 2016. Heath a remporté son septième titre consécutif, en 2017. Avec sa victoire en 2017, Heath a égalé Arnold Schwarzenegger pour le deuxième plus grand nombre de victoires, derrière Lee Haney et Ronnie Coleman qui en ont remporté huit. Shawn Rhoden a vaincu Phil Heath en 2018, interrompant la série de 7 victoires consécutives de Heath.

Quel est le revers de la médaille ?

Des muscles huilés, des postures parfaites et un speedo complètent l’image d’un concurrent de Mr Olympia. Les concurrents à la compétition mondiale de culturisme par excellence sont présentés comme des idéaux physiques, mais ils jouent souvent un second rôle.

En 1965, les concurrents de Mister Olympia étaient déjà engagés dans une ère post-stéroïdienne. Les stéroïdes anabolisants sont entrés sur la scène du bodybuilding compétitif dans les années 1960, faussant la donne en matière de renforcement musculaire.

Arnold Schwarzenegger, par exemple, a radicalement changé au moment de sa victoire, d’abord en 1970 en tant que vainqueur beaucoup plus maigre, pour devenir ensuite un concurrent beaucoup plus grand et musclé au milieu des années 70 et 80.

Bien que manger sainement, faire de l’exercice régulièrement et prendre soin de son corps soient une façon positive d’aborder la forme physique, le bodybuilding a été un objectif que l’on ne peut atteindre que par la prise de stéroïdes, qui peuvent avoir des répercussions extrêmes, voire mortelles.

Que les concurrents poursuivent cet objectif, malgré les dangers, suggère une volonté d’atteindre «à tout prix» l’état de musculature souhaité, alors que leurs corps sont maintenant dans un état d’anorexie inversée.

Les candidats ayant pris des stéroïdes se sont exposés à un risque accru de crise cardiaque, de dommages au foie ou de rétrécissement des testicules. Poursuivre un physique de champion ne devrait pas exiger de mettre son corps en danger.

L’organisme de réglementation qui supervise le concours de Mister Olympia, la Fédération internationale de culturisme, a adopté le Code mondial antidopage en 2003 et a poursuivi ses efforts pour que ce sport soit exempt de stéroïdes et d’autres substances interdites.

Quelles sont les différentes catégories de Mister Olympia ?

Il y a maintenant 4 divisions dans la compétition de musculation masculine. La nouvelle addition s’appelle Classic Physique.

Men’s Physique

Cette catégorie relativement nouvelle a été introduite en 2012. Les juges ne se concentrent pas sur la musculature, mais plutôt sur le physique athlétique et l’esthétique. En termes simples, ils recherchent un corps qui a un ratio épaule/tour de taille phénoménal, ainsi qu’un développement impressionnant et proportionné de la poitrine, des épaules, des bras, du dos et des mollets. Les concurrents de cette division doivent porter des cuissards jusqu’aux genoux, car le développement de la cuisse n’est pas une priorité. Enfin, le conditionnement doit être optimal avec un pourcentage de graisse corporelle généralement inférieur à 5%.

212 Olympia

Cette catégorie a été introduite en 2011. On dit que cette division a été introduite pour les athlètes les plus petits, ceux qui ne peuvent pas avoir autant de muscles que les concurrents les plus grands. L’athlète doit peser au maximum 212 lb (96,6 kg) et doit avoir une taille inférieure à 5′5 ou 166 cm. Ces bodybuilders doivent porter des sous-vêtements minuscules. Ils effectuent les sept poses de bodybuilding habituelles et sont jugés sur leur masse musculaire et leur conditionnement.

Classic Physique

Il s’agit de la plus jeune division de l’Olympia. Elle a été introduite en 2016. Classic Physique est destinée aux athlètes qui souhaitent emmener leur musculature et leur taille au-delà des limites de la catégorie Men’s Physique, tout en restant dans les limites du bodybuilding.

Le bodybuilding moderne est moqué à cause de l’abus de stéroïdes car, sur le chemin, ces bodybuilders perdent le contrôle de leur estomac en raison de l’élargissement de leurs intestins. Ils courent après un développement musculaire extrême qui les emmène à perdre de vue le fondement même du bodybuilding : rendre le corps plus esthétique et plus beau.

Open Category

C’est ce qu’on appelle la catégorie MV dans l’Olympia. Tous les gros athlètes y rivalisent avec des poids allant jusqu’à 137 kg (300 lb). Les plus gros des plus grands concourent ici, ce qui en fait la partie la plus difficile. Elle est actuellement dominée par Phil Heath, qui détient le titre pour la septième fois consécutive, égalant le record d’Arnold.

Comment se qualifier pour Mr Olympia ?

Chaque année, les passionnés de musculation s’émerveillent devant le physique des concurrents en quête du saint graal de la musculation. En admirant le dévouement intense et le travail acharné de ces sportifs, il y a un moment où on se demande : comment diable ces gars sont-ils arrivés là?

Sont qualifiés pour la compétition au titre de Mister Olympia :

  • les 6 meilleurs finalistes de Mr Olympia de l’année précédente;
  • les 5 meilleurs finalistes de la même année de l’Arnold; Schwarzenegger Classic et du Night of the Champions;
  • les 3 meilleurs finalistes de n’importe quel Grand Prix ou autre compétition de culturisme professionnel organisé l’année précédente;
  • le vainqueur du Masters Olympia de la même année.

Tout ancien gagnant de Mister Olympia est éligible à vie. L’organisateur peut, avec l’approbation du Pro Committee, adresser une « invitation spéciale » à un athlète qui ne s’est pas qualifié conformément aux critères susmentionnés. Lorsque cela est justifié, l’IFBB peut, à sa discrétion, augmenter le nombre de concurrents éligibles de tout concours de culturisme professionnel.

Sont qualifiées pour le concours Ms. Olympia

  • les 3 finalistes dans chaque catégorie de poids de Ms Olympia de l’année précédente ;
  • les 2 meilleurs finalistes dans chaque catégorie de poids de Ms International ;
  • Le gagnant de chaque catégorie de poids de toute autre compétition de bodybuilding professionnelle organisée l’année précédente.

Toute ancienne gagnante de Ms Olympia est éligible à vie. Tout comme pour Mr Olympia, l’organisateur peut, avec l’approbation du Pro Committee, adresser une invitation spéciale à une athlète qui ne s’est pas qualifiée conformément aux critères susmentionnés.

Si un athlète classé premier est déjà qualifié, son second se qualifiera également, à condition qu’il ne soit pas déjà qualifié. Lors des épreuves où les 2 meilleurs finalistes de chaque classe de poids se qualifient, si les deux premiers sont déjà qualifiés, le finaliste à la 3e place sera également qualifié.

Combien gagnent les vainqueurs de Mister Olympia?

Les choses ont définitivement changé au fil des ans chez Mister Olympia. Non seulement les gagnants deviennent de plus en plus massifs, mais la récompense ne cesse également de grimper années après années. En 1965, Larry Scott a reçu 1 000 dollars. Dix ans plus tard, la cagnotte atteignait 2500 dollars. En 1990, elle s’élevait à 100 000 dollars et en 2015, Phil Heath a reçu 400 000 dollars.

L’argent du prix n’est pas tout. Ce sont les Jeux olympiques du monde du bodybuilding et les gagnants bénéficient d’une visibilité maximale, de possibilités de sponsoring accrues et, bien sûr, du droit de se vanter.

Combien touche le gagnant de Mr Olympia ?

Que font les gagnants de Mr Olympia durant l’intersaison?

Larry Scott (vainqueur à deux reprises) a reçu son prix en espèces et a pris sa retraite pour se consacrer à sa famille. Il a élevé cinq enfants et créé une entreprise d’entraînement avant de décéder, en mars 2014.

Tout en lui rendant hommage, le très célèbre acteur Arnold Schwarzenegger également ancien gouverneur de Californie, a révélé que Larry Scott fut un excellent agent d’assurance qui a façonnné sa vision pour la couverture santé. « Ton métier, c’est ton corps ». Cet argument a permis à Scott d’amener Schwarzenegger à souscrire une couverture santé et invalidité. Ce qui lui a « permis de ne pas tomber en faillitte » (selon ses propres termes) après une déchirure de ligament au genou, courant 1972 en Afrique du Sud.   

Lee Haney, qui partage avec Ronnie Coleman le plus grand nombre de victoires à ce jour, a pris sa retraite à 31 ans et a utilisé ses connaissances en musculation pour aider les autres en créant un club de bodybuilding.

Ronnie Coleman était officier de police pendant la plupart de ses victoires. Bien qu’il ait pris sa retraite en 2003, il a lancé sa propre gamme de suppléments sous le nom « Ronnie Coleman Signature Series ». Big Ron a souffert de graves problèmes de dos, probablement à cause de la quantité de poids qu’il a du soulever.


Sources

https://www.predatornutrition.com/articlesdetail?cid=mr-olympia-winners https://fitnessvolt.com/6663/watch-top-10-biggest-rivals-mr-olympias-history/ https://www.muscleandfitness.com/athletes-celebrities/news/every-mr-olympia-winner-history-and-their-stories https://fitnessvolt.com/27974/2018-mr-olympia-results-bodybuilding/ https://www.quora.com/How-do-Indian-bodybuilders-qualify-for-Mr-Olympia http://www.bodybuildbid.com/articles/mrolympia/olympqualify.html https://www.bodybuilding.com/fun/2012-olympia-weekend-how-do-athletes-qualify.html https://www.muscleandstrength.com/articles/greatest-mr-olympia-all-time

Related Posts

Laisser un commentaire

Ne pas publier l'adresse mail Les champs obligatoires sont marqués *

Change Pricing Plan

We recommend you check the details of Pricing Plans before changing. Cliquez-ici



180joursPour une salle0 regular & 0 featured listings