visu-sentiers-balance.jpg

Depuis le confinement, la course à pied a le vent en poupe. Mais bien avant, les adeptes de la pratique se sont faits nombreux. La discipline est un bon moyen de garder la forme, mais elle peut aussi être source de détente et de bien-être pour celui qui la pratique.

La course à pied peut se pratiquer sur différents terrains, sur les routes ou sur les sentiers. Il n’y a pas de règle en la matière, tout dépend des préférences de chacun. Toutefois, selon la surface choisie, l’expérience ne sera pas la même. Vous souhaitez vous essayer à la discipline, mais ne savez par où commencer ? Suivez notre guide.

Bien s’équiper pour mieux courir : les chaussures de running

Lorsque vous vous adonnez à une nouvelle discipline, la première chose à faire est de s’équiper. Cela vous permettra de vous mettre en confiance et d’être à l’aise dans la pratique de l’activité. On dit souvent que les principaux équipements pour la course à pied ce sont les deux jambes. C’est ce qui fait la praticité de ce sport. Il existe toutefois des équipements qui permettent d’améliorer l’expérience du running. Ceux-ci ne sont pas obligatoires, mais ils sont tout de même recommandés, ne serait-ce que pour vous booster.

Les chaussures de course sont les premiers équipements à se procurer. Lorsque l’on débute, il faut faire simple. Le principal est d’être à l’aise dans vos baskets. Sachez toutefois qu’il y a des chaussures spécialement dédiées à la course à pied.

La discipline fait en effet appel à de nombreux muscles et soumet le corps à des chocs à chaque foulée. De bonnes chaussures permettent de protéger le corps de ces chocs et offrent le confort optimal pour la course.

Il existe des chaussures spécifiques à la course sur sentier et pour celle sur route. Mais certaines paires ont été conçues pour s’adapter à l’une comme à l’autre. Parmi elles, ont peut retrouver la Saucony Guide Iso 2 Trail. Hormis l’esthétique, le confort et la stabilité, les avantages de la Saucony Guide sont multiples. Son adhérence tout-terrain est son principal atout. Sa semelle offre une adhérence optimale, lui permettant de s’adapter aussi bien aux routes qu’aux sentiers.

Vous pourrez ainsi passer d’un terrain à l’autre sans problème. La technologie utilisée pour sa fabrication offre un bon maintien du pied.

Course à pied chaussure running

À part la paire de chaussures, d’autres équipements sont nécessaires, selon que vous soyez un débutant ou un chevronné. Il y a notamment les vêtements. Pour que votre course à pied se déroule dans de bonnes conditions, optez pour des tenues confortables et légères. Un t-shirt, simple ou technique, et un short ou un corsaire running feront l’affaire.

Choisissez-les dans des matières respirantes pour vous assurer un confort optimal. Pour les runneuses, une brassière de sport peut être d’une grande aide. Vous pouvez également vous équiper d’un sac à dos pour porter votre bouteille d’eau et autres accessoires. Pour une pratique plus poussée et pour évaluer votre performance, vous aurez besoin d’une ou plusieurs applications et d’une montre cardio.

La course sur sentier, entre plaisir et performance

Courir au milieu des forêts, dans la nature, est devenue une pratique très courante. De nombreux joggeurs troquent le bitume contre un sentier étroit. Pour eux, il s’agit d’un challenge puisque la pratique est différente des entraînements traditionnels.

La course sur sentier offre le choix de différentes surfaces. Tantôt planes, tantôt accidentées, tantôt une pente, tantôt une descente… les sentiers offrent une variation du rythme de la course. Cette souplesse est bénéfique pour les muscles. Ceux-ci sont d’ailleurs très sollicités en montagne où les dénivelés et les montées ne manquent pas.

En pratiquant la course sur sentier, vous deviendrez ainsi plus performant sur route. Par ailleurs, vous aurez la chance de :

  • partir à la découverte de paysages diversifiés,
  • développer votre musculature globale,
  • améliorer vos performances physiques,
  • prendre un bon bol d’air et vous ressourcer. La course sur sentier présente néanmoins quelques désavantages. L’irrégularité des terrains peut éventuellement impacter les articulations et peut ralentir votre course. Les obstacles que le coureur peut rencontrer sont également nombreux (cailloux, racines, animaux…). Il lui faudra donc redoubler de concentration et de vigilance, ce qui n’est pas toujours évident lorsqu’on surveille son rythme.

Pour faire de votre course sur sentier une belle expérience, il faut vous ménager. Bien que le challenge soit intéressant, se forcer ne vous aidera en rien. Adoptez un rythme progressif. Ne vous aventurez pas sur les montées ou les descentes dès le début.

Laissez plutôt à vos muscles et articulations le temps de s’accommoder à l’environnement. N’ayez pas peur de marcher sur les montées, personne ne vous en tiendra rigueur. Alternez course et marche et prenez le temps de savourer les plaisirs de la nature qui s’offre à vous.

La course à pied sur sentier est à proscrire aux personnes ayant eu des blessures à la cheville, aux genoux, aux hanches… ou souffrant de problèmes de dos. Les sentiers pourraient aggraver ces maux.

La route pour une course cadencée

Le choix de la course sur route est avant une question pratique. Sauf si vous habitez en campagne, la pratique sur route sera beaucoup plus évidente puisque le bitume est présent en majorité. Elle peut donc se pratiquer près de chez vous et à tout moment.

Contrairement au trail, même en période de pluie, le terrain sera praticable. Vous n’aurez pas à craindre de patauger dans la boue ou de glisser. La course à pied sur route offre des appuis plus réguliers. Avec de bonnes chaussures, vous pourrez parcourir des kilomètres sans trop brusquer vos muscles. Votre adopterez un rythme progressif et régulier. Malgré quelques dénivelés, la route offre une surface plane sans grands obstacles.

chaussures running course

Pour travailler son endurance, la course sur route est préconisée. Si vous souhaitez vous entraîner pour un marathon, c’est le terrain idéal. Vous ressentirez mieux vos foulées. Le seul bémol de la route est sa dureté.

Une dureté qui fait que l’on ressent davantage le choc de chaque foulée. Ce qui n’est pas toujours avantageux pour le corps. Les personnes ayant des problèmes de dos et d’articulations devront limiter la pratique de la course sur route.

Chaque type de course à pied a ses avantages et ses inconvénients. Pour une pratique optimisée et efficace de la discipline, il est conseillé d’alterner les terrains. Non seulement vos plaisirs seront variés, mais votre corps sera habitué à toutes les surfaces.

Related Posts

Laisser un commentaire

Ne pas publier l'adresse mail Les champs obligatoires sont marqués *

Change Pricing Plan

We recommend you check the details of Pricing Plans before changing. Cliquez-ici



180joursPour une salle0 regular & 0 featured listings